• Présentation

    Présentation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    Un peu de mon histoire ...

    " Dans l’atelier de ses parents, artisans maroquiniers en banlieue parisienne, colle et ciseaux en main dès l’âge de trois ans, elle découpe le cuir et l’assemble, fabrique des sacs pour ses poupées et, plus tard, ses vêtements.
    Maroquinière à son tour, elle assemble encore et encore, des cuirs de couleurs différentes.

    C’est de là que vient son processus de création !

    Présentation
    PrésentationPrésentation

     

     

     

     

     

     

    Créer des compositions à partir d’une multitude d’éléments imbriqués ou plutôt mettre en scène des fragments de tissus et d’objets, investis d’une histoire, pour reconstituer une autre histoire. 

    Par la répétition, comme un rituel, au fil des années, ce processus s’est affiné, peaufiné et l’artisanat est devenu art singulier.


    Présentation

     

    Très vite, elle goûte aux voyages, Inde, Amérique Centrale, Asie, cultures fortes, où elle rencontre le sens du sacré et d’où elle rapporte flamboyance, foisonnement.

     


    L’art de la collecte remonte à l’enfance. Assumer sa création libère sa boulimie et justifie l’accumulation. Elle collecte pour assembler et créer.

    PrésentationPrésentationPrésentation
     

     

     

     

     

     

     

    Passée maître dans l’art de l’accumulation, sa maison-atelier est une véritable caverne d’Ali Baba où tissus, images et objets, mémoires de voyages et oeuvres d’autres d’artistes, posés ou suspendus se côtoient, s’alignent ou s’amoncèlent, créant, ici et là, de véritables petits univers, autels sacrés du quotidien. 


    Présentation

     

    C’est dans ces monticules       bigarrés qu’elle fouine ou pioche à l’instinct, les éléments de ses compositions. Structurées, ces oeuvres sont pourtant créées dans l’instant et Christine Fayon fait confiance à son intuition pour les choisir. Elle les façonne ensuite : les déchire, les tortille, les triture, les assemble et les colle; puis vient la peinture qui « fait le lien entre ces petits hasards et peaufine la dissimulation de ces précieux secrets ».
    Il y a les mots aussi, les mots des autres dont elle extrait des bribes qui la touchent et qu’elle tient à partager, les mots qu’elle trafique pour faire émerger au coeur de l’étoffe quelques phrases : messages d’amour et de sagesse, pensées sensuelles et suspendues.
    Tableaux d’étoffes, carnets de voyage, art postal, bijoux textiles et plus récemment poupées composent son oeuvre à ce jour.
    Elle expose principalement en France, mais ces oeuvres ont déjà voyagé en Irlande et Maroc. Elle participe à des expositions individuelles ou collectives d’Art Textile et d’Art Singulier, en galerie, sur des lieux insolites et avec la Caravane d'artistes Avis de Pas.Sages. "

    Sylvie Bousquet

     

    Présentation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Un peu de mes voyages ...

    « Depuis le temps où je choisis mes temps de voyage, ici ou ailleurs, je sais quand je pars, je sais où je vais, je ne sais pas quand je reviens.
    Et j’aime cette liberté d’aller et venir, à la rencontre de l’inconnu et de moi-même.
    En 1979, mon premier voyage en Amérique Centrale réveille cette nécessité de palper la matière, la couleur, les malaxer et m’en imprégner.

    Présentation

    PrésentationPrésentation

     

     

     

     

     

     

     


    PrésentationAu fil des années, je recontacte l’état d’émerveillement … avec la lumière des saaris de Delhi, la béatitude des visages des temples d’Angkor,le silence d’une pagode birmane, la luxuriance de la forêt vierge du Mexique, l’architecture vertigineuse de Manhattan …
    Et demain la Chine !


    Mes intérieurs, corps-maison-caravane, respirent ces particules de vie qui m’ont construite et me nourrissent encore et toujours.

    PrésentationPrésentationPrésentation
     

     

     

     

     

     

    Mes tableaux d’étoffes et carnets de voyage vibrent de tous ces états et offrent à celles et ceux qui en prennent le temps, de s’y plonger et de vivre leur propre voyage. »
    Christine Fayon
    Paris, Janvier 2010